Bilan des ateliers de rentrée : création, création, création !

Et bien voilà, les vacances de la Toussaint sont déjà arrivées et la troupe odnidienne se repose le temps de deux semaines. Mais si les corps sont au repos, les esprits vont continuer à fonctionner !

Car voyez-vous, durant tous ces ateliers de rentrée, la création a été le nerf de la guerre. Cécilou et Vincent sont revenus du stage estival de Mansles des idées d'excerices plein la tête. Cécilou a donc proposé une chorégrahie dont elle a le secret, chorégraphie qui a été etoffée et adaptée à la sublime Lament de Youn Sun Nah. Un vrai bonheur ! De son côté, Vincent a lui aussi offert un excercice dont il a le secret et où bien sûr, fluidité et mouvements de bras infinis sont l'élément essentiel. Et même si certaines râlent un peu (c'est plus pour taquiner que pour râler, bien sûr), c'est là aussi un véritable plaisir de se laisser entraîner dans cette énergie sur de planantes musiques. Sans oublier les exercices d'abdos-fessiers concoctés par Sandrine, la mise en corps signée Nathalie et les si appréciables exercices de relaxation de fin d'atelier, comme celui de Coralie.

 

Côté ateliers, les cerveaux odnidiens n'ont pas été en reste. Tigrou a ouvert le bal après être tombée sous le charme d'un tableau signé du chorégraphe Preljocaj. Mais rassurez-vous, chez ODNI, on s'approprie nos inspirations ! Ce tableau prend donc forme petit à petit à la sauce odnidienne et cela promet beaucoup ! Changement d'atmosphère avec l'atelier concocté avec Ursula durant lequel il a été question de se connecter à sa danse. Une longue improvisation guidée qui a permis à chacun et chacune de se rencentrer, de se laisser aller au lâcher prise et d'exprimer de belles émotions. Là encore, un atelier enrichissant qui ne demande qu'à être développé. Après la bulle intérieure, place aux accessoires ! Une idée trottait dans la tête de Vincent depuis longtemps : expérimenter un tableau avec des tables. Et ça tombe bien, la salle de répétition ne manque pas de tables. Voici donc la troupe divisée en trois groupes de quatre se partageant deux tables. Cet atelier est découpé en trois phases. Activités atablées : un moment entre théâtre et danse, où il est question d'explorer en dansant des activités quotidiennes que l'on peut faire sur une table. Corps atablés : explorer la table en choisissant une partie du corps comme moteur. Tables passagères : traverser la salle en ayant les tables sur son chemin et en les intégrant à son trajet. Un travail une fois encore plus qu'intéressant. Les ateliers de rentrée se sont terminés avec Cécile. Le but : explorer sa gestuelle façon rythmique et façon fluide avec des musiques au rythme très marqué et aux mélodies très enveloppantes. Chacun et chacune se tourne naturellement vers ce qui lui parle le plus et explore corporellement l'état choisi. L'idée de cet atelier était également de faire soi les mouvements de l'autre.

 

Ces ateliers de rentrée, aussi variés qu'inspirants, sont un riche matériau pour élaborer une première trame du prochain spectacle. Et la troupe n'a qu'une hâte : se retrouver à la rentrée pour approfondir cette recherche. La création, tel est le moteur d'ODNI !

 

Cécilou a immortalisé quelques moments de l'atelier proposé par Vincent. Les voici.

Écrire commentaire

Commentaires: 0