Le spectacle est passé, mais on continue de danser !

Alors oui, le spectacle 2014 est passé, mais ne croyez pas que la saison odnidienne s'arrête là ! L'année ne se termine que fin juin et plusieurs ateliers attendent encore la joyeuse troupe odnidienne.

 

Bien sûr, on ne va pas se mentir, l'atelier du 30 avril (soit celui juste après la Semaine de la danse) a été plus que dissipé. Après cette semaine intense, les Odnidiennes avaient besoin de décompresser et c'est la pauvre Tigrou (ou plutôt Tigroucaj) qui en a fait les frais ! Elle avait pourtant préparé un atelier fourmillant d'idées dont elle a le secret. Mais rassurez-vous ça a tout de même bossé et une vidéo vous le prouvera bien vite.

 

Ce mercredi 7 mai, la troupe est presque au complet et remise de ses émotions. Et il vaut mieux, car le programme s'annonce chargé !

 

Tout commence avec un échauffement signé Cécilou en mode Natasha. Et autant vous l'écrire tout de suite : ça a échauffé sec ! Une phrase à répéter plusieurs fois et qui à première vue semble plutôt simple, mais qui s'avère bien physique. Une phrase toujours aussi agréable à danser (comme toujours avec les chorés de Cécilou) et quoi de mieux que de danser sur On attendra l'hiver de Julien Doré ? 

 

Comme chez ODNI, il est aussi (et surtout) question d'amitié, petite pause en mode distribution de cadeaux à notre trio de choc pour les remercier de leur investissement sur le spectacle de cette année. Un collier pour Coralie afin qu'elle soit la plus belle, un livre sur les plus beaux sommets du monde afin que Cécilou puisse s'évader l'esprit vers ces montagnes qu'elle aime tant, un cadre avec une illustration d'Irene Adler pour Vincent afin qu'il puisse admirer ce personnage qu'il adore tant (et oui, Caracole l'a converti à Sherlock, mais comment aurait-il pu en être autrement ?).

 

Les choses sérieuses se poursuivent avec une traversée signée Vincent en mode Igor sur l'envoûtant Dry and Dusty de Fever Ray. Vous le savez déjà, Vincent adore nous torturer avec ses traversées. Mais depuis qu'il a rejoint le Ballet désaxé, son sens de la torture est décuplé ! Et comme toujours, les Odnidiennes, en bonnes masos qu'elles sont, en redemandent ! (bien sûr, Caracole a fait sa mauvaise tête, mais d'un autre côté, la technique, c'est le maaaaaaaal :p)

 

C'est enfin le moment de débuter l'atelier de Coralie. Au menu : chacune et chacun se créé une phrase évoquant un moment vécu durant la journée, la répétant encore et encore en en modifiant le rythme. Un atelier tout en lâcher prise particulièrement agréable et créatif. L'exploration de ce thème, agrémentée d'une phrase concoctée par Coralie, se poursuit la semaine prochaine. On a hâte d'y être !

Écrire commentaire

Commentaires: 0