FACÉCIE

Créée en mars 2000 par Fabienne Zanati et sa soeur Cécile Voin, la compagnie FaCéCie est composée de quatre danseuses et de quatre musiciens de jazz. 


Elles ont décidé de revenir à une danse jazz qui plonge ses racines dans l'improvisation*, d'où l'idée d'un “concert-spectacle” sur des standards de jazz ou sur des compositions de Damien Argentieri. Mêlant la joie et le bon humour, ce concert-spectacle intitulé Jeux de danse (création 2002) donne à voir un art à prendre sur le vif et une danse jazz qui retrouve une de ses spécificités oubliée : l'improvisation. 

 

La trame artistique se construit à partir de dialogues interactifs entre les instruments et les danseuses, entre les artistes et le public. 

 

Le spectacle met en scène un art vivant en train de se faire, un art à vif, qu'il faut prendre en “flagrant délit d'être”. Ainsi, l'improvisation se révèle être une aventure puisqu'il faut faire le pari de créer en laissant une grande part à l'initiative personnelle et donc à la liberté.

 

*L'improvisation se révèle être une aventure exigeante et entière, il faut se jeter à l'eau, agir sans filets et faire le pari de créer de la liberté. Insaisissable, spontanée, l'improvisation, comme le clin d'œil, surgit dans l'instant et établit le contact : apprendre à improviser, c'est toujours apprendre à dialoguer, à être attentif à soi, aux autres, au monde... L'improvisation est donc un art qu'il faut prendre en flagrant délit d'être... (Extraits du mémoire de DEA de philosophie de Cécile Voin, L'improvisation et la danse jazz)